Environ quinze ans et trois trains après tout le monde (en particulier la délicieuse L. ♥), je me suis enfin raisonnée à mettre la main sur une paire de ces fabuleuses ballerines pailletées dont Anniel à le secret.

C’était un tantinet le parcours du combattant, faut bien le dire.

Sold out dans ma pointure sur le net ou encore dans les grands magasins, j’ai finalement dégotté la seule boutique de Barcelone à les vendre.

Méga coup de bol  – ou plutôt signe divin -, en arrivant à ladite boutique sur le coup de 20h (et ouverte jusqu’à 21…mais comment font ces gens ??), les vendeuses étaient en train d’ouvrir les cartons des nouveautés Anniel.

De prime abord, j’avais jeté mon dévolu sur une paire sobre, et noire. Mais pas un seul 36 de dispo. Mer…credi. Heureusement que les Navy étaient là pour me sauver de la noyade (jeu de mot qui tue, excusez-moi je sors du boulot…).

Bon allé, chut mido et balance la sauce !

anniel
anniel
anniel
anniel
anniel
anniel
anniel
Anniel pailletées « LAMG » Navy

*

Maintenant j’hésite à les exposer sur une étagère de peur de les abimer ! (non?).

Bisous !