Tokyo et Kyoto : balade dans les quartiers branchés !

Hello ! A présent que nous sommes toutes devenues des pointures en mode traditionnelle japonaise, faisons un tour du côté des rues et quartiers branchés de Tokyo et Kyoto.

quartiers branchés de Tokyo

Japonaise super cool sur son scooter à Kyoto (indice de confort avec la mini robe et les sandales compensées : -120000%)

*

Harajuku, Shinjuku ou encore Shibuya à Tokyo vous disent peut-être quelque chose car c’est là que toute la jeunesse branchée de la capitale aime se retrouver pour (entre autres mais surtout) faire les boutiques.

Shibuya est LA mecque du seppuku de carte bleue avec ses immenses department stores dont le fameux Shibuya 109 (Ichi-maru-kyū). 8 étages de boutiques entièrement dédiées au nanas. Oui.

En sortant du 109, si vous traversez la rue (= petit chemin de campagne désert), vous tomberez nez-à-nez avec le 102-2. C’est à dire seulement 9 niveaux pour consoler nos amis les hommes, eux aussi, très friands de fashionitude.

A quelques encablures de là, les adeptes du shopping de luxe trouveront leur bonheur à Ginza.

Mais trêve de bla-bla, passons aux choses sérieuses.*

Shibuya à Tokyo 109 Tokyo Fashion ModeLe Graal !Shibuya 109 Japan Japon Mode Shibuya 109 Shoes Japon Japan Mode Fashion Japan Japon Fashion Mode Shibuya 109 School girls Japan Japon Fashion modeLa génialissime Takeshita Street arpentée par des écolièresJapon Japan Fashion Mode Omotesando Japon Japan Fashion Shibuya ModeMa chouchou n°2 !Japon Japan Fashion Mode Sales ShibuyaJapon Japan Fashion Gothic Lolita Mode Shinjuku

Une sweet lolita dans la station de métro de Shinjuku qui se fait iech en attendant ses copinesJapon Japan Fashion Mode TokyoGinza Fashion Mode Japan Japon TokyoEt enfin, LA parfaite Ginza girl toute de Vuitton vêtue

*

Franchement terribles ces japonaises, hin ?

Bisous!

Rendez-vous sur Hellocoton !

You may also like

13 comments

  1. Ah ouai rien avoir avec la france , ici tu t’habille comme ça!!!! tout le monde te regardent bizarrement… canon les photos!!!!

  2. Aaaah ca me ramène 6 mois en arrière!
    En tout cas, il y a pas mal de choses bon marché et très mode.

    Je me suis acheté une paire de talon haut bleu…superbes!

    Et tout est souvent bradé au Japon!

  3. @Hanan Oui ! c’est clair ! Moi même j’ai pas tellement acheté de choses pensant que c’était importable à domicile (je m’en mord les doigts quand même). Merci!
    @Chouchette La belle vie quoi 😉 J’aimerai bien voir la tête de tes fameux talons héhé

  4. Ah bon? tu trouves ça importable toi en France? Rien n’est importable. Ce qui est portable en France ne le sera pas en Arabie Saoudite, par exemple. Donc ce n’est pas une question de possibilité, mais plutôt de son statut, dans un contexte bien précis.

    Au Japon comme en France, il y a de tous les styles au final: du plus sage, au plus thrash ou au plus déluré….

    La seule question est de savoir :

    1/ si cela correspond et va à sa personnalité.
    2/ D’assumer l’image que tu renvoies, et le regard des autres.

    Au final, la mode, ce n’est que ça.
    L’originalité, n’est jamais donnée à tout le monde, même au Japon. On parle de la mode japonaise comme étant fun, complètement folle, etc. Il y a de ça, effectivement, mais il ne faut pas oublier que 90% de la population ne fait que suivre une voie déjà tracée, dans une société qui demande aux individus d’entrer dans un moule et de s’y fixer.

    Donc même pour les japonais, ce n’est pas forcément « bien vu » que d’être catalogué « punk », « gothic lolita », etc…tout dépend le milieu que tu fréquentes. Tu imagines bien que l’univers traditionnel, bourgeois et surtout corporate, n’accepte pas ce genre de fantaisies.

    C’est la raison pour laquelle, les japonais « délirent » de la fin de l’adolescence jusqu’au stade étudiant: parce qu’après, une fois dans la vie active, à moins d’avoir un boulot en indépendant, il est plutôt difficile de paraître totalement marginal.

    Pareil pour le tatouage qui, malgré l’ouverture d’esprit des plus jeunes générations, reste toujours assez mal vu, et pas du tout accepté par les établissements publics…même un tout petit tatouage, et tu es bani des bains publics, des onsen, piscine, salle de sport…

    Après, c’est sûr, que la coquetterie, le sens du détail « portable » va varier par rapport au goût basique français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *